Accueil Articles

Le DJ et son histoire


Résumé

Dés les années 1970 et la création du mouvement disco, le mot DJ caractérise une personne diffusant de la musique. Il harmonise les disque grâce à la manipulation de leurs tonalités (aigus, médiums et basse). Les années 1990 popularisent la figure du DJ.

 

Introduction du DJ et de son histoire

Le mot DJ est un acronyme pour Disc-Jockey. Il désigne dans les pays anglo-saxons un animateur radio diffusant des disques à l’antenne. Dés les années 1970 et la création du mouvement disco, ce mot caractérise une personne diffusant de la musique (soit sur format vinyle, CD ou support numérique). Le DJ sélectionne des titres ou des disques, qu’il diffuse et enchaîne. Il peut même les mélanger. Son rôle peut s'apparenter à une simple sélection de titres.

 

Les spécificités et le travail du DJ

Dans la sphère de la musique électronique et du hip hop, le travail de mixage du DJ est poussé plus loin. Il doit enchaîner les sons de la manière la plus fluide possible. Il se doit d'ajuster le tempo d’un disque à celui qui le précède. Il harmonise les disque grâce à la manipulation de leurs tonalités (aigus, médiums et basse). Le DJ peut également travailler sur une rupture de ton et de rythme entre les deux titres. Il peut créer en direct de nouveaux titres composites en mélangeant des fragments de plusieurs sons. Quand le travail de décomposition et de recomposition est extrêmement poussé, et que la manipulation des platines CD ou vinyles est aisée pour le DJ, on désigne son rôle sous le mot de platiniste.

Autant créatif que son rôle est, un DJ ne compose pas lorsqu’il se trouve sur scène, même s’il doit faire preuve de prouesses concernant le collage, le mixage et la manipulation des titres qu’il diffuse.

 

La figure du DJ

Les années 1990 popularisent la figure du DJ. Il faut savoir qu'il était peu estimé pendant les années 1970. Cependant dans les années 80 avec l'expansion des rave parties, ainsi que la popularisation de la musique techno, l'image du DJ est revalorisée. La reconnaissance grandit au fur et à mesure des années 90. Désormais, le DJ possède un style, une originalité ainsi qu'une capacité à attirer et fédérer un public. D'ailleurs, ils passent de plus en plus sur les stations radios. A la fin des années 1990 et plus encore dans les années 2000, le DJ devient une figure culturelle. Il symbolise la jeunesse, la fête mais également la modernité technologique. Il s'impose de plus en plus dans de nombreuses célébrations commerciales et culturelles.