Accueil Articles

L'histoire du rock


 

Résumé

Le rock a réellement commencé dans les années 50 avec le Rockabilly. La jeunesse va commencer par se réapproprier ce mouvement au début des années 60. La renaissance du genre aura lieu en Angleterre avec deux groupes : les Beatles et les Rolling Stones. Par la suite, dans les années 70, le rock deviendra plus violent : hard rock, Punk et rock progressif. Enfin, au tournant des années 90 va naître un groupe qui va ramener le rock sur le devant la scène : Nirvana. C’est la période grunge.

 

Des débuts compliqués pour le rock

Au début, le rock était un simple style de R’n’B, un style afro-américain. D'ailleurs, plusieurs chanteurs «noirs» revendiquent la paternité de ce mouvement. Le rock a  réellement commencé dans les années 50 avec le Rockabilly. Elvis Presley et Bill Haley en sont les précurseurs. A cette époque, le rock’n’roll est un savant mélange de country, de blues/R’n’B et de jazz. Ainsi, les premières caractéristiques du rock sont la présence de la guitare, l’ensemble basse batterie ainsi qu'un jeu en slap de la contrebasse. A la fin des années 50, le rock commence à s’essouffler. On dit que cette musique du diable pervertit la jeune Américaine. Puis, le rock devient un produit commercial, avec ses codes vestimentaires et finit quasiment par disparaître. 

 

Et le rock devient pop

Quand le rock devient pop, c'est la «British Invasion». La jeunesse va commencer par se réapproprier ce mouvement au début des années 60. La renaissance du genre aura lieu en Angleterre avec deux groupes : les Beatles et les Rolling Stones. De nouveaux codes vestimentaires voient le jour : cheveux longs, pantalons de cuir et les torses nus. Avec les progrès technologiques, la formation d’un groupe de rock devient claire : une basse électrique, un guitariste accompagnateur et un autre qui prend des chorus ainsi qu'une batterie. La nouveauté vient de l’effet synthétique de distorsion des guitares. Ainsi, le jeu deviendra plus agressif et violent. Aux États-Unis, le pays rentre dans sa période Folk-rock avec des musiciens tels que The Doors et Bob Dylan. Le rock devient une musique contestataire en témoigne le concert de Woodstock en 1969, qui s'oppose aux violences de la guerre. En 1965, le rock psychédélique voit le jour. La période hippie bat son plein. Les substances illégales et dangereuses foisonnent. Les rockeurs, comme les Pink-Floyd, vont créer une musique lente, répétitive et longue. 

 

Un rock plus violent

Par la suite, dans les années 70, le rock deviendra plus violent : hard rock, Punk et rock progressif. Ainsi, le genre va surenchérir sur ses propres caractéristiques. C'est la période «Sex, Drug and Rock’n’roll». Les tempos vont s’accélérer et les solos de guitares vont devenir de plus en plus virtuose. C’est le début des Guitar Heroes avec Jimmi Hendrix. Les nouvelles techniques de guitare voient le jour : Sweeping, rakes, tapping, slide, vibratos … C’est le début du hard-rock avec Led Zeppelin, Deep Purple et ACDC. D'autres groupes vont amener le rock à un autre niveau : la musique savante. Le rock progressif voit le jour et poursuit ainsi le mouvement psychédélique. En Angleterre, le mouvement punk voit le jour. Les morceaux sont courts, le son est sale, gras et la rythmique extrêmement appuyée. C'est l'époque des Sex Pistols. Les codes vestimentaires évoluent : La crête, les couleurs criardes, les piercings et les habits déchirés. Le mouvement durera au travers de la période New-Wave et l’arrivée des synthétiseurs avec le groupe The Cure notamment.

 

Un rock encore plus violent

Dans les années 80, le rock va s'effacer avec l'époque du hip-hop et de la House. Le rock business apparaît avec des artistes tel que Mickael Jackson ou encore George Michael. Dans la lignée du hard-rock, de nombreux styles de Metal vont surenchérir. Le groupe Kiss et le genre glam rock amènera des éléments esthétiques tels que le maquillage ou les guitares en forme d’étoile. La nouveauté est de mise avec la présence d'orchestres symphoniques. Dans les années 90 va naître un groupe qui va ramener le rock au goût du jour : Nirvana. Il s'agit de la période grunge. Le thème d’une jeunesse blasée et autodestructrice est mis en avant. Les cheveux sont sales et les jeans déchirés. La pop est de retour en Angleterre (la britpop) avec la confrontation entre les groupes Oasis et Blur. Le rock continuera à évoluer mais avec les mêmes codes dont l'emploi de riff, la traduction de la violence, l’aspiration à la liberté, l'amplification des guitares ou encore la virtuosité des interprètes.